mardi 26 juin 2012

Hexagon - Matière noire


C'est à la fin de cette semaine que sort mon premier roman chez l'éditeur Rivière blanche.
Ayant pour titre Hexagon - Matière noire, je me propose dans ce billet de vous en parler un peu - autopromo' oblige !

Ce roman est un peu particulier dans le sens où il s'agit d'une commande passée par Jean-Marc Lofficier. En effet, après qu'il nous ait demandés à mon ami Julien Heylbroeck et moi-même d'être les responsables de l'anthologie Dimension Super-héros - rassemblant des textes sur d'anciens super-héros de création française remis au goût du jour -, je me suis plongé dans cet univers de french comics (l'univers Hexagon) au travers des nombreux omnibus vintage et de parutions plus récentes.
Grand fan de super-héros devant l'éternel, il m'est alors venu l'idée de proposer une histoire dans cet univers à M. Lofficier. Mon choix s'était alors porté sur l'équipe Hexagon (un peu l'équivalent des Avengers) et j'ai rédigé un avant-projet comprenant une note d'intention et les synopsis de six épisodes au format comic-book - traçant un premier story arc pour ce groupe. Hélas, M. Lofficier m'expliqua que produire une bande-dessiné était coûteux - trop pour cette encore modeste franchise - et qu'il préférait se concentrer sur les Strangers dans ce format. Par contre, il était parfaitement ouvert à l'idée que j'écrive un roman sur Hexagon en recyclant mon pitch. L'idée ne mit pas longtemps à faire son chemin et j'acceptai bien volontiers : un roman de super-héros, que j'étais certain de voir publier par un éditeur aussi actif que Rivière blanche ! Une aubaine pour le débutant que j'étais - et suis toujours. 
Mais un roman et un comic-book ne s'écrivent pas de la même façon. De mon projet initial, je n'ai conservé que quelques idées fortes et ai commencé à réfléchir à une histoire racontable sous la forme d'un livre. Des discussions à bâtons rompus au téléphone avec M. Lofficier (qui jouait ici le rôle d'un editor in chief à l'américaine) m'ont permis de dégrossir mes concepts, de trouver la trame générale et surtout de me décomplexer. En effet, M. Lofficier eut ces mots magiques : "Imagine que Marvel te demande de réaliser le film Avengers, sans limite de budget." Et là, c'était clair : il me fallait insuffler dans ce roman toute la démesure d'un blockbuster de super-héros !
J'ai donc rédigé le plan de l'histoire, chapitre par chapitre, en faisant bien attention à permettre à chaque personnage d'avoir son moment de gloire, son occasion de briller. Une fois ce gros synopsis approuvé, j'ai enfin pu me lancer dans la rédaction proprement dite.

Lys. Plasma. Rakar. L'Archer mystérieux. Le Pilote noir.
Ensemble, ils forment Hexagon, l'équipe de super-héros la plus puissante du monde !
Mais depuis la mort de leur leader Jeff Sullivan, l'Homme d'Airain, ils vont d'échec en échec - le lien mystique qui les unissait est brisé, leur mission désormais sans but.
Quand surgit un mystérieux ennemi, issu du fond des âges et bien décidé à les détruire, le groupe Hexagon va devoir trouver un remplaçant à Jeff, capable de reforger la confiance disparue. Mais cet homme ne sera-t-il pas celui qui signera leur perte ? Car ses pouvoirs pourraient bien engloutir la Terre sous la... MATIÈRE NOIRE !

Tel est donc le résumé d'Hexagon - Matière noire. Inutile d'en dire plus sur l'histoire afin de ne pas la déflorer - car elle réserve quelques surprises aux connaisseurs de l'univers Hexagon ! Notamment l'identité du nouveau membre de l'équipe ou encore celle de l'adversaire qui manigance en secret...
Ecrire ce roman fut un plaisir sans cesse renouvelé en même temps qu'un réel défi. Contrairement à la plupart des cas, j'ai dû ici m'emparer d'un univers et de personnages pré-existants et les faire vivre sans en trahir l'esprit mais en y apportant ma touche personnelle - au final, ce n'était sans doute pas très éloigné du travail d'un scénariste de comics, toute proportion gardée bien sûr. Je me suis retrouvé face à un écueil sans doute classique mais qui nécessite un gros travail de réflexion : une équipe de super-héros est composée de plusieurs membres (Hexagon en comportant cinq et j'en ai rajouté un sixième) et les pouvoirs mis en jeu sont fort disparates (Rakar est un chaman indien, Lys matérialise des épées d'énergie, le Pilote noir est un combattant en armure high-tech, l'Archer mystérieux est un tireur émérite, Plasma manipule une flamme atomique...). Il me fallait pourtant tous les mettre en valeur et développer leur personnalité au mieux - sans même parler des personnages secondaires, des caméos à inclure, des adversaires à créer, etc. Et tout cela sans négliger les scènes d'action, qui se doivent d'être grandioses dans un tel récit - digne d'un film à grand spectacle ! 
Et je suis assez content du résultat. Attention, il ne m'appartient pas de dire si Hexagon - Matière noire est bon ou non - seuls les lecteurs peuvent en décider. Mais je suis parvenu à faire ce que j'avais prévu. Je pense avoir donné du relief à ces personnages - pour qui je me suis réellement pris d'affection. L'histoire est conforme à ce que j'avais en tête - un plan parfois tiré par les cheveux mais finalement totalement comic-book dans l'esprit ! Quant à l'action, elle est abondante et variée : j'ai mis en scène des affrontements de tous les types afin de ne pas lasser le lecteur (débauche de pouvoirs, corps à corps brutal, gunfight effréné, duel mystique, infiltration et même piratage informatique !). 

Un petit mot sur l'inclusion de ce roman dans l'univers Hexagon : il en fait officiellement partie et est ainsi 'canon'. Chronologiquement, Hexagon - Matière noire se déroule après les évènements de Strangers - Étrangers en Terre étrangère et Phénix à Paris. Il s'agit en quelque sorte de la première saison du renouveau d'Hexagon ! 
Et si l'éditeur en est d'accord, j'espère pouvoir produire encore deux romans avec cette équipe - afin d'avoir une petite trilogie. Et qui sait, si cela ouvre la voie à d'autres romans dans l'univers Hexagon (mettant en scène par exemple les Kidz ou le Gladiateur de Bronze), j'en serai fort heureux - après tout, il s'agit là d'un moyen comme un autre de développer cette franchise.

Hexagon - Matière noire pourra se commander à partir de vendredi sur le site de Rivière blanche - mais vous pouvez aussi harceler votre libraire pour qu'il l'ait en rayon ! 
Je sais qu'un roman de super-héros est chose peu banale - je pense même que celui-ci est le premier à traiter le sujet au premier degré en France. Toutefois, j'espère que les lecteurs auront la curiosité d'y jeter un oeil et prendront le même plaisir à lire les aventures de ces personnages hauts en couleur que j'en ai eu à les écrire. 
Je me dois de terminer ce billet avec les remerciements de circonstances : à Jean-Marc Lofficier, qui m'a offert cette opportunité unique ; à Philippe Ward, qui m'a encadré comme seul un éditeur chevronné sait le faire ; à Alfredo Macall, pour une couverture superbe ; enfin à la Région Champagne-Ardenne qui m'a octroyé une bourse d'aide à la création littéraire pour ce projet. Et bien sûr à vous, lecteurs - amusez vous bien avec Hexagon - Matière noire et n'hésitez pas à m'en faire un retour ! 

11 commentaires:

  1. Réponses
    1. Finalement, une publication en e-book est envisagée pour la rentrée.

      Supprimer
  2. Félicitations pour cette super-naissance ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Pas de parution e-book prévue pour le moment, mais qui sait pour plus tard. Tout dépend de la politique de Rivière blanche en la matière (noire).

    Merci Eric ! (j'ai même glissé Ozark dans le roman)

    RépondreSupprimer
  4. Hum. Ma qué. Ouné bonne idée. Je ne connais pas l'univers d'Hexagon, faudra s'intéresser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman est une bonne porte d'entrée.

      Supprimer
  5. >"Imagine que Marvel te demande de réaliser le film Avengers, sans limite de budget."

    Ce qui signifie que, du coup, tu t'appelles Joss Whedon, et donc tu es à la fois chauve et roux, ce qui fout grave la mort. :)

    Cela dit, félicitation, que ça soit bon ou non, c'est toujours tellement difficile de finir ce genre de chose que ça mérite toujours félicitations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a pire : je pourrais être roux, avocat et trollérateur sur un forum de JdR.

      Supprimer
  6. Appréciant à la fois l'univers Hexagon et Rivière Blanche comme éditeur, je suis très intéressé par ce projet. "Matière Noire" fera partie de ma prochaine commande!

    RépondreSupprimer
  7. Un très bon exercice, souhaitons qu'il fasse des petits, avec ou sans bourse :)

    RépondreSupprimer
  8. +1. Je viens de terminer le roman et j'ai pris un grand plaisir à le lire. Bravo pour cette réussite: cela n'allait pas de soi. Les personnages prennent une dimension qui enrichit les BDs tout en conférant à l'univers Lug une indépendance littéraire prometteuse.
    Vivement la suite donc!
    Pierre

    RépondreSupprimer