jeudi 15 décembre 2011

Malpertuis III et bilan 2011



Bonjour à tous.
Bienvenue dans ce qui sera le dernier billet de l'année - sauf annonce impromptue de très grande importance. L'occasion de faire un petit bilan d'une année 2011 particulièrement riche et de dessiner les prémices d'une année 2012 qui s'annonce tout aussi passionnante. 

Mais tout d'abord, laissez-moi vous parler de Malpertuis III. Chaque année, la maison d'édition Malpertuis - spécialisée dans le fantastique - publie une belle anthologie rassemblant des nouvelles de nombreux auteurs (connus ou débutants, spécialistes du fantastique ou transfuges d'autres genres...). Et pour cette troisième édition , j'ai eu le plaisir de voir l'un de mes textes sélectionné : la Revanche du Frigo est une courte nouvelle plutôt humoristique dont j'espère qu'elle plaira aux lecteurs !
Mais je ne suis pas le seul auteur familier à la sphère rôliste à avoir commis une nouvelle dans ce recueil. Vous aurez ainsi l'occasion d'y lire la prose d'Anthony "yno" Combrexelle, de Johan "Sombre" Scipion et de Fabien "Fablyrr" Fernandez - entre autres. 
Malpertuis III se commande sur le site de l'éditeur. C'est un bel ouvrage de 350 pages au format luxueux, pour la modique somme de 16 € - peu cher payé pour de nombreuses heures de lecture qui égayeront vos longues soirées d'hiver. Sans même parler de la superbe couverture qui orne ce billet.

Il est désormais temps de tracer un petit bilan de l'année 2011. Pardonnez-moi d'avance, c'est la partie nombriliste de ce billet puisque je vais beaucoup parler de moi et de mes projets - réalisés, en cours ou à venir !
Il y a un an pile, fin 2010 donc, mon frère d'armes Julien Heylbroeck et moi-même nous rendions aux 7ème Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres : un salon littéraire de haute qualité. Nous étions alors décidés à nous lancer vaille que vaille dans le milieu littéraire qui nous titillait depuis quelques temps déjà - et que l'écriture de l'Encyclopédie de la Brigade chimérique nous avait permis de découvrir plus en profondeur (notamment aux Utopiales). Grâce à l'habile entregent du sémillant Denis Hamon, nous avons pu nouer quelques contacts qui ont rapidement porté leurs fruits - il faut dire que nous ne sommes pas du genre à laisser passer notre chance !
Ainsi de mon côté, sur le plan littéraire l'année 2011 m'aura permis de faire publier plusieurs nouvelles. Il y eut tout d'abord un Billet pour Thulé dans le tome 8 des Compagnons de l'Ombre (directement influencé par mon travail et ma passion pour la Brigade chimérique) chez Rivière blanche, Hors de l'Eden dans l'anthologie Muséums de Malpertuis, une Etoile avortée dans Dimension Super-héros (encore chez Rivière blanche) et bien entendu la Revanche du Frigo dans Malpertuis III dont j'ai parlé au tout début de ce billet. Mais ce n'est pas tout car outre ces parutions, Julien et moi avons été nommés responsables de l'anthologie Dimension Super-héros : un geste de confiance de la part de Jean-Marc Lofficier (l'une des deux têtes de l'hydre Rivière blanche, l'autre étant Philippe Ward) pour lequel nous lui sommes particulièrement reconnaissants. Ce fut un travail passionnant et gratifiant, pour lequel nous avons sélectionné des auteurs d'horizons divers (certes beaucoup de nos compagnons rôlistes mais aussi des écrivains venus de la littérature ou de parfaits débutants) afin qu'ils nous livrent d'excellents textes prenant pour cadre l'univers des super-héros Hexagon - que j'ai totalement découvert pour ma part et dans lequel je me suis plongé avec délices. J'ai notamment pris un grand plaisir à rédiger l'introduction de ce recueil, retraçant 70 ans d'histoire du genre super-héros et évoquant ses racines mythologiques. 
Du point de vue du jeu de rôle, l'année 2011 fut également bien remplie. Deux parutions surtout nous ont largement occupés, mes compagnons d'écriture et moi. Tout d'abord aux éditions Sans Détour, Aux Confins du Merveilleux-scientifique est un supplément pour la Brigade chimérique - l'Encyclopédie et le Jeu ; il contient du matériel à jouer prêt à l'emploi (scénarios, aides de jeu, etc.) afin de permettre aux MJ de se lancer dans cet univers passionnant. Ensuite, Luchadores est la petite bombe ludique qui va illuminer votre fin d'année ! Un jeu muy caliente dans un univers de pop-culture riche et amusant, 325 pages remplies de prises audacieuses et de monstruosités rampantes, vendu avec son écran par l'éditeur Pulp Fever - une jeune mais ambitieuse étoile montante du milieu. Tout cela sans évoquer ma participation modeste mais régulière à Di6dent (le magazine de jeu de rôle si bien pensé que tout le monde l'imite à présent) ainsi que les divers textes mis à disposition sur le net ou au sein d'e-zines de qualité comme le Maraudeur ou la Gazette du Surhomme

Traçons désormais les perspectives pour l'années 2012 (qui sera pour une autre raison l'une des plus importantes de ma vie - et je ne parle pas de l'élection présidentielle !). 
Toujours concernant la littérature, deux projets importants vont me tenir occupé. En premier lieu, un roman prenant pour protagonistes l'équipe Hexagon m'a été commandé par Rivière blanche ; si vous connaissez ma passion pour les super-héros, vous vous doutez que je vais adorer réaliser ce travail ! En second lieu, le Carnoplaste (éditeur de fascicules dont je vous ai déjà parlé) attend de ma part une histoire de chevalerie chinoise, tragique et virile comme du Chang Cheh - et oui, je reviens à mes premières amours, le wu xia sous sa forme primitive, celle du roman populaire.J'espère également placer encore quelques nouvelles ici et là ; deux sont d'ailleurs certaines d'être publiées : un texte sur le thème de l'uchronie et un autre ayant comme héros le Nyctalope en personne. Et qui sait, peut-être qu'un deuxième recueil Dimension Super-héros pourrait voir le jour si les ventes du premier satisfont l'éditeur...
Côté jeu de rôle, la campagne pour la Brigade chimérique - la Grande Nuit - va sans doute occuper quelques mois la Confrérie du Radium ; on vous promet du super-héroïsme et du merveilleux-scientifique de haute tenue ! Il est également probable que je fasse partie de l'équipe de développement des Lames du Cardinal, jeu tiré des romans de Pierre Pevel et édité par Sans Détour. Pulp Fever prévoit une deuxième édition de Devâstra dont je reviendrai parler rapidement - les premières illustrations tombent et c'est de la bombe. Et j'espère bien continuer à faire partie de l'équipe de Di6dent, dont j'apprécie la fraîcheur et le franc-parler - d'ailleurs, leur n°4 sort en janvier avec un théma bien polémique : pensez à le commander !
Tout ça va me tenir occupé comme jamais et j'espère réussir à tenir tous mes engagements ; même s'ils sont nombreux, denses et - je ne vous le cache pas - particulièrement intimidants pour certains...

Voilà, je conclus ce long billet auto-centré en vous souhaitent de joyeuses fêtes de fin d'année. On se retrouve en 2012 ! 

3 commentaires:

  1. Yeepeee... Je t'envie... Mon putain d'oeil me fout en l'air depuis des années, j'aimerais écrire autant... Mais maintenant, peut-être s'intéresser au logiciel dragon dont j'vois la pub à la télé...
    Tu écris direct ou tu prends des notes avant ? :)

    Ange. Aka Ebat.

    RépondreSupprimer
  2. Jamais de notes, directement sur Word.

    RépondreSupprimer
  3. "Sémillant" ? Quel jolie adjectif =P

    Une belle année, en tout cas, et une encore meilleure à venir !

    RépondreSupprimer